Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOGHISTOIREGEO DEMENAGE, RETROUVEZ MOI SUR LEBLOGHISTOIREGEO.BLOGSPOT.FR

L'entrée en seconde...

Publié le 2 Septembre 2007 par V.Pauthier in Méthode

 L'entrée en seconde est une étape importante dans votre scolarité. Comme toute étape, elle vous offre de nouvelles perspectives (ah la liberté du lycée...!!) mais aussi de nouveaux dangers (ah la liberté du lycée...!!). Ne vous y trompez pas, rater sa classe de seconde est malheureusement très facile: il suffit d'un peu de paresse, une grosse louche de manque de motivation, et un zeste de mauvaise foi pour refuser les mains tendues des profs.

Voici donc quelques conseils de méthode qui nous semblent importants pour que vous puissiez tirer profit des échecs de quelques uns de vos camarades qui vous ont précédé.

Premier point: la réussite commence en cours! On vous l'a dit et répété sûrement des dizaines voire des centaines de fois, mais nous ne résistons pas au plaisir d'en remettre une couche: 80% de l'apprentissage des leçons se joue pendant l'heure de cours! Le principe est simple: vous devez écouter le prof pour pouvoir prendre en notes (et comprendre tant qu'à faire) sa parole si précieuse, puis apprendre le cours. Très simple en théorie.

En pratique, de nombreuses raisons viennent perturber ce schéma idéal: le copain à qui il faut raconter son week-end, les heures de sommeil en retard à récupérer ou encore la lettre à écrire à son amour de vacances (je ne vous parle même pas de texto puisque votre portable est bien évidemment éteint avant même de rentrer en classe! Et ne me dîtes pas que c'est pour avoir l'heure, ne vous inquiétez pas je vous préviendrais lorsqu'il faudra sortir!).

Notre schéma idéal devient alors: je fais autre chose que suivre le cours, donc je ne prends plus de notes, donc je ne comprends plus rien, donc je m'ennuie en cours, donc je fais autre chose... et ainsi de suite jusqu'à la catastrophe finale: l'intervention du prof pour vous remettre les pieds sur terre (ou plutôt en classe) ou une note lamentable au devoir! C'est ce que l'on appelle un cercle vicieux...

Accessoirement, comme vous n'avez pas pris le cours en note, vous allez perdre du temps à le récupérer sur le cahier d'un copain, et passer deux fois plus de temps sur une leçon que vous auriez déjà apprise alors que vous en êtes encore à essayer de décrypter les hiéroglyphes du copain!

Deuxième point: vous devez relire vos cours le soir-même, à l'aide du manuel, pour les compléter ou les remettre au propre si vos notes ressemblent plus à un tag obscur d'une quelconque banlieue. Puis suivant la fréquence de vos séances d'HG vous ne les apprenez qu'un ou deux jours plus tard ; enfin dans l'idéal vous vérifiez la veille du cours suivant (ou juste avant si vous avez une heure de libre -mais pas pendant d'autres cours bien sûr-) que vous le maîtrisez. Bien entendu, vous avez déjà entendu aussi ce conseil quelques centaines de fois (c'est fou comme les profs se répètent). Mais croyez nous! Si vous faîtes cet effort régulièrement et dans la durée (c'est-à-dire plus d'un mois!) vous ne pourrez que reconnaître l'efficacité de cette méthode.

Troisième point: reconnaissez vos erreurs! Ce n'est pas une question d'orgueil professoral ou de volonté d'humiliation mal placée, mais vous ne pourrez progresser que si vous identifiez vos fautes ou vos lacunes (y compris si c'est une lacune de travail!) D'où l'intérêt des doux commentaires écrits amoureusement en rouge sur vos copies: il faut absolument comprendre pourquoi vous n'avez pas eu la note espérée (donc n'hésitez surtout pas à demander au prof si les explications écrites ne sont pas claires).

Ainsi écoute, concentration, motivation et volonté de progresser, voici les ingrédients qui en cette période sportive vous permettront de transformer l'essai...

Commenter cet article