Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOGHISTOIREGEO DEMENAGE, RETROUVEZ MOI SUR LEBLOGHISTOIREGEO.BLOGSPOT.FR

L'espace Schengen s'agrandit

Publié le 9 Novembre 2007 par V.Pauthier in Côté cours 1ère

En application de l'accord de Schengen, les contrôles aux frontières intérieures de l'Union européenne (UE) seront levés le 21 décembre pour neuf des douze nouveaux Etats membres. A cette date, la circulation sera totalement libre avec l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie.

Un délai supplémentaire, d'un à deux ans, est prévu pour Chypre ainsi que pour la Bulgarie et la Roumanie. La levée des contrôles ne concerne, dans un premier temps, que les frontières maritimes et terrestres. Elle ne s'appliquera aux frontières aériennes que le 30 mars, pour des raisons pratiques liées au passage à l'heure d'été.

Les ministres européens de la justice, réunis, jeudi 8 novembre, à Bruxelles, ont estimé que ces neuf Etats présentent "un degré de préparation suffisant" et "remplacent donc les conditions préalables" à la mise en oeuvre de cette mesure. La date du 21 décembre a été choisie pour faciliter les déplacements à l'époque de Noël.

  LONG PROCESSUS D'ÉVALUATION

  Trois ans et demi après l'adhésion de ces pays à l'UE, leur entrée dans l'espace Schengen était attendue comme un symbole de leur intégration.
Le feu vert des Vingt-Sept a été précédé d'un long processus d'évaluation destiné à vérifier en particulier la solidité des frontières extérieures, nécessaire contrepartie de la suppression des frontières intérieures. 
La première condition, satisfaite depuis le 1er septembre, était la connexion des neuf Etats au Système d'information Schengen (SIS), une base de données commune qui contient des informations sur les personnes recherchées, disparues ou frappées d'une interdiction de séjour, et sur les objets perdus ou volés (voitures, armes, documents d'identité). Pour gagner du temps, le système existant a été élargi avant le lancement d'un nouveau dispositif, plus perfectionné.
La seconde condition était le renforcement de la sécurité aux frontières extérieures des neuf Etats, ainsi que celui de la coopération policière et judiciaire au sein de l'Union et l'amélioration de la protection des données. Les dernières visites d'évaluation ont montré que les quelques faiblesses encore constatées dans certains pays ne devaient pas empêcher leur entrée dans l'espace Schengen.

L'accord de Schengen a été signé en 1985 par l'Allemagne, la France et les trois pays du Benelux dans un petit village luxembourgeois. Les autres Etats membres s'y sont associés progressivement, à l'exception de l'Irlande et, pour une part, de la Grande-Bretagne, qui participe à la coopération policière et judiciaire. Hors de l'UE, l'Islande et la Norvège sont aussi parties prenantes, la Suisse le sera prochainement.

D'après un article du Monde.fr
Commenter cet article