Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOGHISTOIREGEO DEMENAGE, RETROUVEZ MOI SUR LEBLOGHISTOIREGEO.BLOGSPOT.FR

Football anglais et mondialisation

Publié le 16 Février 2008 par Vincent Pauthier in Vu - Lu - Entendu...

Voici un article du Monde du 12 février évoquant la stratégie "globalisante" des clubs de foot anglais, devenus des marques à part entière et à ce titre ayant une stratégie à l'échelle de la planète. On connaissait déjà leurs célèbres tournées d'inter-saison, vers les juteux marchés asiatiques par exemple (voir pour les terminales votree manuel de géo p.220). Leur dernière idée: jouer certains matchs du championnat anglais à l'étranger. Au hasard: New York, Tokyo, Johannesbourg, Sydney... bref ce que l'on appelle des centres d'impulsions en géographie... 

"We are not amused" ("ceci n'a rien d'amusant"), avait coutume de dire la reine Victoria devant les petits désagréments de l'existence. Président de l'UEFA, Michel Platini a paraphrasé la monarque, symbole de la puissance britannique au XIXe siècle, en apprenant la proposition faite à la hussarde par la Premier League anglaise de jouer une dizaine de matches de championnat à partir de janvier 2011 dans cinq villes étrangères accueillant chacune deux rencontres.

"Votre sélectionneur national n'est pas anglais. Les joueurs anglais sont rares et peut-être demain, les clubs anglais ne joueront plus dans leur pays. C'est une vaste blague", a déclaré l'ex-international français à propos de ce projet, dévoilé le 7 février. Michel Platini peut compter sur l'appui du président de la Fédération internationale (FIFA), Sepp Blatter, lui aussi hostile à ce plan.

 

Le pays berceau du foot joue sur son terrain de prédilection, les gros sous. Le constat de Richard Scudamore, directeur général de la Premier League, est simple : le foot anglais est désormais une marque exportée aux quatre coins de la planète. Dans ces conditions, pourquoi ne pas rentabiliser ce potentiel en organisant un 39e match à l'étranger, dûment payé par la ville d'accueil ? Richard Scudamore estime à 100 millions de livres (133 millions d'euros) par an les recettes potentielles de ces rencontres qui pourraient se disputer à Hongkong, New York, Los Angeles, Singapour, Sydney, Johannesburg ou Pékin.

 

MARQUE MONDIALE

 

Retransmise dans près de 200 pays, la première division anglaise a une audience qui dépasse aujourd'hui le milliard de spectateurs. Les tournées promotionnelles en Asie (Manchester United, Arsenal), en Amérique latine (Liverpool), en Russie (Chelsea) ou dans le Golfe persique (West Ham) ont souligné l'attrait d'une marque mondiale.

Après avoir multiplié les revenus du foot au-delà de la télévision et ouvert le marché aux investisseurs étrangers, la Premier League entend maintenant procéder au lancement du troisième étage de la fusée : exploiter un marché aux enjeux financiers gigantesques.

Escomptant chacun un pactole potentiel par an de 5 millions de livres, les vingt présidents des clubs de la Premier League ont approuvé le plan Scudamore à l'unanimité. En revanche, les managers sont plus réservés, le calendrier de leurs joueurs étant déjà surchargé. De leur côté, ces derniers se plaignent de ne pas avoir été consultés. Pour sa part, le gouvernement s'inquiète de l'effet de l'opposition de l'UEFA et de la FIFA sur la candidature de l'Angleterre à l'organisation de la Coupe du monde 2018. Quant aux fans, ils redoutent de ne pas pouvoir se permettre ces déplacements à l'étranger.

D'après les statuts, la Premier League peut passer outre aux réserves des instances internationales. Mais en pratique, l'accord de Platini et de Blatter est indispensable. Pour les amadouer, Richard Scudamore s'est dit prêt à organiser des matches à vocation philanthropique dans les villes visitées. Il pourrait même accepter de limiter le nombre de joueurs étrangers évoluant en championnat, comme le souhaite Michel Platini.

Commenter cet article

Baptiste 18/02/2008 00:52

Sympa l'article! Peut ns aidez pr lECJS... bonne fin de vacances ^^

Vincent Pauthier 18/02/2008 10:02

De rien ! C'est un peu à vous que je pensais effectivement ! "Yapluka" surveiller la presse!