Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE BLOGHISTOIREGEO DEMENAGE, RETROUVEZ MOI SUR LEBLOGHISTOIREGEO.BLOGSPOT.FR

Gérer le stress le jour du bac

Publié le 14 Juin 2008 par Vincent Pauthier in Côté cours...Terminales

Voilà, on y est presque, derniers moments de révision, ou au contraire détente totale pour décompresser et méditer sur les chances des bleus de se qualifier...


Inévitablement le stress monte, et chez certains cela devient même paralysant. Alors voici quelques conseils "de grand mère" pour vous aider à maîtriser ce stress.




* Tout d'abord mettez vous dans de bonnes conditions "psychologiques" avant l'épreuve: dès dimanche votre sac est prêt, avec crayons de couleurs (ah un croquis... sur la Méditerranée par exemple! Non, j'ai dit pas de pronostics), règle, plusieurs stylos, des cartouches d'encre, du blanco, des mouchoirs, de quoi boire et manger (mais ne faîtes pas ça pendant 4 heures non plus!)

* Le jour du bac, mettez des vêtements dans lesquels vous êtes à l'aise (sans être superstitieux: inutile de ressortir votre magnifique caleçon que vous portiez le jour où vous avez eu 18 en Histoire), et prévoyez un temps de transport plus large que d'habitude pour ne pas être stressé avant même votre arrivée au lycée.

* En attendant l'épreuve, vous pouvez discuter avec les autres (mais ne tenez compte d'aucun commentaire: tout ce que vous entendez doit passer par une oreille et ressortir par l'autre: vous trouverez toujours quelqu'un pour vous dire que cela va être tel sujet, qu'il a tout révisé, pour vous demander ce qui s'est passé à telle ou telle date...)

* Vous pouvez aussi essayer de vous relaxer si nécessaire en restant dans votre coin et en vous rappelant un souvenir agréable (vacances ou autre) que vous allez visualiser dans votre tête détail par détail (le but étant de vous "évader"). Si vous vous endormez c'est que vous avez réussi!

* Enfin une fois dans la salle, préparez vous tranquillement, remplissez vos feuilles en ne pensant à rien d'autre. De toute façon vous ne savez plus rien... et c'est normal!
C'est à ce moment là que vous pouvez vous dire que vous avez travaillé toute l'année, que vous avez des choses à écrire, à expliquer, et que le correcteur ne demande que ça: qu'on lui explique une situation, un problème.

Et ça vous savez le faire ! Bon courage !

Commenter cet article